Vous êtes ici :

Portrait : Yumiko, violoniste

Nous nous sommes entretenus avec Yumiko quelques jours avant le Concert Moussorgski / Taneïev. Au COSU pour un semestre dans le cadre du programme Erasmus, elle nous a raconté son parcours musical en Allemagne et son intégration dans l'orchestre.

Peux-tu nous présenter ton parcours ?

Depuis septembre, je suis en Erasmus à la Sorbonne en licence de Lettres classiques. En janvier, je retourne en Allemagne où je poursuis des études à l’Université de Cologne ainsi qu’au conservatoire. Il s’agit d’un double cursus en Français et en Musique. L’année prochaine, je commence une nouvelle licence en Pédagogie instrumentale afin de pouvoir enseigner le violon.

Que veux-tu faire par la suite ?

Je souhaiterais devenir professeure de musique et de français, plutôt pour des lycéens, et organiser des projets musicaux à destination des jeunes. 

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre le COSU ?

Parce que je suivais une formation musicale en Allemagne, j’ai souhaité continuer la musique en parallèle à l’Université à Paris. C’est une étudiante qui m’a recommandé le COSU, j’ai alors passé l’audition pour être violoniste.

Faisais-tu partie d’un orchestre en Allemagne ? Quelles différences observes-tu avec le COSU ?

Oui, je joue dans plusieurs orchestres en Allemagne notamment un orchestre du conservatoire (Sinfonietta 104) composé d’étudiants qui souhaitent aussi être professeurs de musique ; pendant les vacances universitaires, je participe aussi aux projets de l’Orchestre des Jeunes du Norddeutscher Rundfunk (radio allemande) à Hambourg et de l’orchestre Ensemble les Lumières, un orchestre de musiciens français et allemands à Cologne.  Le COSU diffère des autres orchestres parce qu’il propose des formats exceptionnels de concerts comme les concerts participatifs ou les pauses-musique, qui s’ajoutent aux concerts normaux. De plus, il y a deux répétitions par semaine, ce qui est rare dans les orchestres d’étudiants. 

Qu’aimes-tu écouter comme genre de musique ?

J’écoute de la musique classique bien sûr, mais pas seulement ! Beaucoup de jazz, de funk et de blues également. Je pense notamment aux groupes Snarky Puppy, Earth Wind & Fire ou Diana Krall. 

Y-a-t-il une œuvre que tu préfères dans la saison ? Un concert que tu attends avec impatience ?

J’attends particulièrement le concert Moussorgski / Taneïev avec le chœur à Saint-Eustache. Je pense que ça peut être très beau à l’intérieur de l’église. Autrement, j’aime beaucoup les œuvres de Brahms… parce que c’est Brahms (et qu’il vient de Hambourg) !

Qu’aimes-tu faire quand tu n’es ni à l’Université ni au COSU ?

Je fais de l’aïkido. J’aime aussi jouer de la musique avec mes amis, pratiquer la guitare et voyager.

Y-a-t-il quelque chose que tu aimerais ajouter ?

Je suis très heureuse d’avoir l’opportunité de jouer avec l’orchestre, même pour un semestre. C’est une belle expérience et je suis très bien intégrée. Il y a une belle cohésion au sein du COSU !

Back to Top